CAP Constructeur de réseaux de canalisations de travaux publics


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Les débouchés :

Il exercera son métier dans le domaine des travaux publics pour des travaux neufs, de maintenance ou de rénovation. Ses domaines d'intervention seront la construction et l'entretien des infrastructures de transport, la production de l'énergie (barrages, centrales hydrauliques...), la mise à disposition des réseaux (eau potable, gaz, électricité, communications...), le traitement des eaux usées, les aménagements urbains et équipements sportifs...Il pourra intervenir aussi pour d'autres structures : aéroports, plateformes prétrolières, etc. A moyen terme il pourra devenir chef d'équipe, créer ou reprendre une entreprise.

Les objectifs :

Ce CAP forme à la réalisation, la maintenance ou la rénovation des réseaux hydrauliques souterrains (eau potable, eaux usées), mais aussi des canalisations de gaz ou dédiées aux réseaux dits "secs" (électrique, fibre optique...). L'élève étudie les caractéristiques des sols, des réseaux et des engins et outillage qu'ils utiliseront. Il apprend à repérer les réseaux d'eau mais aussi les conduits pour le passage des câbles électriques ou un réseau de télécommunication (dont la fibre). Les phases du chantier sont abordées : préparation des tranchées, coupe et assemblage des canalisations, puis branchements et raccordements au réseau. Les exigences réglementaires énergétiques et environnementales sont étudiées. On note que le BIM (maquette numérique et démarche collaborative de travail) est abordé dans la formation.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire - géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire et sont scindés en deux pôles : la connaissance du monde professionnel et les connaissances scientifiques et techniques.

La connaissance du monde professionnel :
 
  • L'environnement de travail du secteur des Travaux Publics : intervenants, étapes d'un projet de construction, corps de métiers concernés...
  • Les enjeux énergétiques et environnementaux et l'éco-responsabilit¿¿¿ : réglementation énergétique et environnementale, démarche éco-responsable, gestion des déchets produits...
  • Les systèmes constructifs des réseaux de canalisations des travaux publics : normes, types de réseaux de canalisations, constructions des réseaux (enterrés, subaquatiques...), sols et matériaux de construction...
  • La représentation graphique et digitale des ouvrages : documents graphiques et digitaux d'un ouvrage représenté en 2D ou 3D, règles de dessin technique 2D ou 3D appliquées à un croquis ou schéma, techniques de relevé d'ouvrages...
  • La description et l'estimation des ouvrages : description technique d'un ouvrage simple, documentation technique, quantification et estimation pour établir un devis...
  • La communication technique : communication technique orale et écrite, supports et outils de communication simples y compris digitaux, démarche collaborative du BIM (processus de gestion de l'information tout au long d'un projet collaboratif) et interopérabilité (entre logiciels et maquettes numériques), anglais technique...
  • La prévention des risques professionnels : intervenants, documents sur la sécurité, identification des dangers (en lien avec le référentiel de Prévention Santé Environnement) et des risques liés à l'intervention à proximité des réseaux, liste des EPI (équipements de protection individuelle) liés aux principaux risques, conduite d'engins de chantier en sécurité (référence au CACES petits engins de chantier et engins de manutention)...
  • Le contrôle de la qualité des ouvrages : démarche qualité, fiches d'autocontrôle qualité...
  • Les connaissances scientifiques et techniques :
     
  • Notions de physique et de chimie appliquées : calculs usuels (longueur, surface, masse...), caractéristiques géométriques (pente, diamètre, fil d'eau d'un réseau...), hydrauliques (pression et débit d'un réseau...), mécaniques, chimiques (influence chimique des fluides sur une réseau...)
  • Les caractéristiques des différents réseaux : cycle de l'eau, réseaux d'assainissement, réseau d'eau potable, réseaux de transport et de distribution des énergies (électricité, gaz, chaleur...), réseau de transport et de distribution de l'information (téléphonie, fibre optique...), technique de pose des réseaux (dont enrobage de protection), récolement des réseaux (les localisation, répertorier)...
  • Les branchements : branchements sur les réseaux humides (et raccordements), étanchéité des branchements, règles de branchement pour chaque type de réseau...
  • Les matériaux et composants des réseaux : canalisations (caractéristiques des matériaux de la canalisation et de sa protection), techniques de réalisation d'ouvrages connexes des réseaux (support, ouvrages maçonnés, préfabriqués...), mortiers et bétons ont béton armé, éléments de voirie (bordures, pavés...) et revêtements routiers
  • L'outillage, le petit matériel, le matériel de terrassement et de manutention : outils manuels, optiques, électriques..., petit matériel (de coupe, perçage, carottage, détection...), matériel de terrassement et de remblaiement des tranchées (engins, matériaux utilisés pour combler la tranchée...)...
  • La maintenance des ouvrages : diagnostic sur une situation simple d'un réseau, maintenance préventive et corrective, étapes d'une intervention de maintenance...
  • L'élève acquiert les compétences permettant la délivrance de l'AIPR (autorisation d'intervention à proximité des réseaux).

    La période de formation en milieu professionnel est de 14 semaines réparties sur la formation.


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


    Poursuite des études

    Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 2 ans en bac professionnel (technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros oeuvre, ou travaux publics...) ou en brevet professionnel (BP).


    Pour en savoir plus

    Site : https://www.fntp.fr/

    Site de la FNTP (Fédération nationale des travaux publics)


    Site : https://www.metiers-btp.fr/

    L'Observatoire des métiers du BTP


    Site : https://www.ccca-btp.fr/

    Le réseau de l'apprentissage BTP


    Site : http://www.lebatiment.fr/

    Site grand public de la FFB pour promouvoir les métiers du BTP

    Publications ONISEP : 

    Les métiers du bâtiment et des travaux publics
    Collection Parcours, 2019, Onisep

    Les CAP industriels
    Collection Diplômes, 2018, Onisep