CAP Peintre applicateur de revêtements


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Non défini

Non défini

Les objectifs :

L'élève apprend à mettre en oeuvre des produits de préparation et de finition (peintures, revêtements de murs, plafond et sols...) à l'intérieur des bâtiments souvent occupés, et des produits de traitement, de préparation et de finition à l'extérieur (façades, balcons, rambardes, etc.)

L'élève apprend à préparer le chantier (décapage, ponçage...), à réaliser les travaux préparatoires sur les murs, plafonds, boiseries ou ouvrages métalliques (reboucher des fissures, etc.). La formation porte sur la réalisation des travaux de peinture et de travaux de façade, la pose de revêtements muraux et au sol et l'application des produits de finition. L'élève acquiert des connaissances sur les supports (béton, bois, ancien revêtement, etc.). Les matériaux utilisés sont étudiés, notamment les produits de peinture (peinture, vernis, enduits, colles...), les revêtements muraux à coller (papiers peints, vinyles...), les revêtements de sols souples (PVC, linoléum...). L'aspect esthétique et les couleurs (tons, associations de couleurs...) font partie du programme. On note que le BIM (maquette numérique et démarche collaborative de travail) est abordé ainsi que les enjeux énergétiques et environnementaux.

Les débouchés :

Le titulaire exercera dans le secteur de l'aménagement finition, dans le cadre de travaux neufs, de rénovation ou de réhabilitation, dans tout type d'entreprise et de collectivité, surtout dans des entreprises artisanales. L'activité se situera en atelier et sur chantier (dont des bâtiments souvent occupés). A moyen terme il pourra devenir chef d'équipe, créer ou reprendre une entreprise artisanale.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire-géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire et sont scindés en deux pôles : la connaissance du monde professionnel et les connaissances scientifiques et techniques.

La connaissance du monde professionnel :
 
  • L'environnement de travail et le secteur du bâtiment : intervenants, étapes d'un projet de construction, démarche collaborative numérique (BIM)...
  • Les enjeux énergétiques et environnementaux et l'éco-responsabilité : réglementation énergétique et environnementale, démarche éco-responsable, gestion des déchets produits...
  • Les systèmes constructifs du bâtiment : normes, confort de l'habitat, accessibilité du cadre bâti (pour les personnes à mobilité réduite), techniques et matériaux de construction...
  • La représentation graphique et digitale des ouvrages : documents graphiques et digitaux d'un ouvrage représenté en 2D ou 3D, règles de dessin technique 2D ou 3D appliquées à un croquis ou schéma, techniques de relevé d'ouvrages...
  • La description et l'estimation des ouvrages : documentation technique, quantification et estimation pour établir un devis...
  • La communication technique : communication technique orale et écrite, supports et outils de communication y compris digitaux, démarche collaborative du BIM (processus de gestion de l'information tout au long d'un projet collaboratif) et interopérabilité (entre logiciels et maquettes numériques), anglais technique...
  • La prévention des risques professionnels : intervenants, documents sur la sécurité, identification des dangers (en lien avec le référentiel de Prévention Santé Environnement), mesures de prévention et principes de sécurité liés à l'activité (travail en hauteur, etc.), risques amiante et plomb...
  • Les connaissances scientifiques et techniques :
     
  • Les supports : supports neufs en anciens du bâtiment (maçonnerie et bétons, plâtres, bois, métaux, etc.), leurs altérations, et l'humidité dans le bâtiment
  • Arts appliqués à la profession : caractéristiques, symbolique et associations des couleurs,
  • L'élève acquiert les compétences permettant la délivrance de l'AIPR (autorisation d'intervention à proximité des réseaux).

    La période de formation en milieu professionnel est de 14 semaines.


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


    Poursuite des études

    Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel (aménagement et finition du bâtiment) ou en brevet professionnel (BP) peintre applicateur de revêtements, métiers du plâre et de l'isolation...


    Pour en savoir plus

    Site : www.compagnons-du-devoir.com

    Compagnons du Devoir et du Tour de France


    Site : www.metiers-btp.fr

    bservatoire des métiers du BTP : tendances, chiffres, métiers, formations...


    Site : www.uneef.ffbatiment.fr/

    Union Nationale des Entrepreneurs d'Enduits de Façade (UNEEF)

    Publications ONISEP : 

    Les métiers du bâtiment et des travaux publics
    Collection Parcours, 2019, Onisep

    Les CAP industriels
    Collection Diplômes, 2018, Onisep