Bac techno STAV sciences et technologies de l'agronomie et du vivant : agronomie, alimentation, environnement, territoires


Objectifs et débouchés

Les objectifs :

Les enseignements du bac STAV s'appuient sur les évolutions du monde agricole : technologie de l'information, approche environnementale et dimension sanitaire de l'alimentation.

La formation s'organise autour de trois axes : l'agriculture, les territoires et la société d'abord (biologie, écologie, agriculture et environnement), le fait alimentaire ensuite (nutrition, alimentation, sécurité sanitaire et qualité des aliments) et enfin la gestion du vivant et des ressources.

L'espace d'initiative locale (EIL) définit par chaque établissement peut porter sur les technologies de la production agricole, la transformation alimentaire, l'aménagement et la valorisation de l'espace, les services en milieu rural, les sciences et technologies des équipements.

NB : Ce diplome, complété par un plan de professionnalisation personnalisé (PPP), permet l'obtention de la capacité professionnelle agricole (CPA) nécessaire pour obtenir les aides de l'État et s'installer comme jeune agriculteur. Mais il n'a pas pour objectif de préparer au métier de chef d'exploitation.


Accès à la formation

Le bac STAV est ouvert principalement aux élèves issus de seconde générale ou technologique.

Programme et organisation de la scolarité
  • Enseignements communs : Français, expression, LV1, histoire-géo ; langage, culture, conceptualisation. LV2 facultative. Activités physiques, connaissance du corps et santé : EPS, biologie écologie.
  • Mathématiques et technologies de l'information : équations et problèmes, outils statistiques, bases des probabilités, dérivées, primitives et représentations graphiques des fonctions ; en TP, réalisation de documents composites images et texte, messagerie, transfert de documents, tableur-grapheur, usage et règles d'usage des TIC.
  • Monde contemporain : histoire-géographie, sciences économiques et sociales, éducation socio-culturelle, philosophie.
  • Espaces, territoires et sociétés : le paysage, l'occupation des sols, caractéristiques des dynamiques des territoires ruraux.
  • Le fait alimentaire : sciences économiques et sociales, éducation socio-culturelle, agronomie, biologie-écologie, sciences et technologies des équipements. Les aspects de l'alimentation en relation avec la santé, les étapes de transformation du produit agricole et les processus de fabrication.
  • Gestion du vivant et des ressources : agronomie, zootechnie, équipements, etc. Approche scientifique, technologique, humaniste et citoyenne. Les ressources à l'échelle du paysage et des systèmes, facteur humain et écosystème
  • Matière et énergie dans les systèmes : physique, sciences et techniques des équipements, chimie. Les formes d'énergie et les enjeux énergétiques (disponibilité, bilan, coût). La matière constitutive du vivant et des aliments qui en sont issus : observation, modélisation. Les altérations et transformations : éléments de chimie et physico-chimie.
  • Cinq espaces d'initiative locale, l'enseignement s'appuie sur des périodes de formation en milieu professionnel collectives (3 semaines) et individuelles (5 semaines) :
     
  • Aménagement et valorisation de l'espace : valorisation d'un site, gestion d'une population animale, mesures de préservation d'une ressource, etc. Les enjeux économiques, sociaux, environnementaux, les équipements et leurs effets sur le milieu.
  • Sciences et technologies des équipements :cette spécialité vise à donner aux élèves une culture technologique leur permettant d'effectuer une analyse du fonctionnement des équipements
  • Services en milieu rural : structure de service dans un territoire, besoins des publics et les réponses possibles, organismes et structures, prestations sociales. Les différentes phases d'une activité, les méthodes et techniques professionnelles.
  • Technologie de la production agricole : production de lait, de blé, de viande bovine, de vin, de poisson d'élevage ou autre produit aquacole. Rencontre des acteurs de la filière, visite d'exploitations ou d'entreprises liées à l'activité. L'environnement, les équipements et techniques propres : protection des sols, fertilisation, récolte en agriculture ; alimentation, reproduction, sélection, protection en production animale. Les élèves mobilisent des connaissances théoriques en zootechnie ou en agronomie leur permettant, par exemple, de comprendre l'intérêt d'un choix technique. : production de lait, de blé, de viande bovine, de vin, de poisson d'élevage ou autre produit aquacole.
  • Transformation alimentaire : un label, une AOC ou une IGP (indication géographique protégée), par exemple. Les pratiques de production, les circuits de distribution et l'impact sur le territoire. La fabrication d'un produit dans l'établissement, ses étapes jusqu'au contrôle de la qualité, le fonctionnement des matériels.

  • Poursuite des études

    Pluridisciplinaire, le bac techno peut donner accès à l'ensemble des spécialités de BTSA en production, transformation, aménagement, commerce et services. Il donne aussi la possibilité de poursuivre des études en DUT.

    Il permet éventuellement d'intégrer les classes préparatoires aux écoles d'ingénieurs en agriculture et peut donner accès à des études universitaires scientifiques.


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP : 

    Les métiers de l'agroalimentaire
    Collection Parcours, 2014, Onisep

    Classes prépa
    Collection Dossiers, 2017, Onisep