CAP Métiers de la mode : chapelier-modiste


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Non défini.

Non défini.

Les objectifs :

Le CAP Chapelier - modiste forme à la réalisation de chapeaux féminins et masculins, allant du sur mesure à la moyenne série.

Les élèves apprennent toutes les étapes de la confection d'un chapeau, de sa conception à sa vente, grâce aux enseignements de procédés de réalisation : préparation des matériaux constitutifs du chapeau - qu'ils soient tissés ou non, en paille, en feutre ou synthétique - réalisation de patronnages à partir de relevé de mesure, coupe des matériaux, matelassage, assemblage par couture, mise en volume par moulage des matières sur supports en métal chauffé ou en bois, opérations d'apprêtage, de finition (ganses, surpiqûres, etc.) et de garniture (rubans, fleurs, plumes).

Cette formation des métiers d'art accorde une place importante à l'enseignement des arts appliqués (histoire du chapeau et du costume, expression graphique) parallèlement aux enseignements technologiques et professionnels : cours sur les matériaux et leur caractéristiques, usage des matériels, communication, gestion et contrôle de qualité.

Les débouchés :

Le ou la titulaire de ce CAP exerce dans de petites structures artisanales, des chapelleries traditionnelles, de grands ateliers de fabrication, des ateliers de costumes de théâtre ou des ateliers de haute couture. Les débouchés sont rares et le métier rémunère peu.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire - géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement, et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

  • Définition du produit : analyse esthétique et technique d'un chapeau, procédés d'obtention des volumes et des patrons ;
  • Connaissance des matières d'oeuvre et des fournitures : origine et identification, procédés d'obtention des matériaux, procédés de teinture, impression et ennoblissement ;
  • Procédés de préparation et de fabrication : mise à la taille, transformation d'un modèle ; opérations de coupe et matelassage des éléments ; assemblage coupé cousu, mise en volume par moulage et assemblage, techniques d'apprêtage, opérations de tendu de tissu, finition (pose de contour, gros grain et coiffe), opérations de garniture (noeud, ceinture, fixation de plume, fleurs, etc.) ; 
  • Gestion des réalisations : prix de revient, gestion de qualité, documents techniques ;
  • Communication : relations clientèles, fournisseurs, équipe ;
  • Arts appliqués : culture artistique (histoire du chapeau en relation avec celle du costume, expression graphique, chromatique et volumique), mise au point esthétique d'une proposition.
  • La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).

    L'examen de validation du CAP mode et chapellerie est constitué d'unités générales et d'unités professionnelles.

    Unités générales :
     
  • français et histoire - géographie, coeff. 3 ;
  • mathématiques-sciences, coeff. 2 ;
  • éducation physique et sportive, coeff. 1.
  • Unités professionnelles :
     
  • préparation du travail et technologie, coeff. 6.  A partir de documents (croquis, photographies, fiches techniques, etc.) décrivant le produit à réaliser, le candidat doit être capable d'identifier les différentes interventions prévues, d'énoncer les caractéristiques du produit, de traduire graphiquement les informations ou solutions technologiques, de préparer une toile ou un patron, de lister chronologiquement les opérations de fabrication, d'organiser son poste de travail et de prévoir les matériaux, matériels et équipements nécessaires à la fabrication ;
  • réalisation d'un produit, coeff. 11 (dont coeff. 1 pour la VSP).

  • Poursuite des études

    Ce CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certianes conditions, de poursuivre des études en 1 an en MC (mention complémentaire), en 2 ans en bac professionnel, en DTMS (diplôme de technicien de métier du spectacle) ou en BP (brevet professionnel). Les personnes souhaitant s'installer à leur compte peuvent envisager un brevet de maîtrise (renseignements auprès des Chambres de métiers).


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP : 

    Les métiers de la mode et du luxe
    Collection Parcours, 2019, Onisep


    Site : fhcm.paris/fr

    Fédération de la haute couture et de la mode