bac pro Fonderie


Objectifs et débouchés

Les objectifs :

Le bac pro fonderie forme des futurs techniciens spécialisés dans la fabrication de pièce métallique par coulage d'un alliage dans un moule.

L'élève acquiert une bonne connaissance des divers alliages et de leur élaboration. Les alliages étudiés sont : les fontes, les aciers moulés, les alliages à base d'aluminium, de magnésium, les alliages cuivreux et de zinc.

Il apprend les caractéristiques des sables utilisés pour faire les moules et les noyaux, et l'évolution de leurs propriétés en fonction de la proportion de composants introduits et du temps de malaxage.

Il pratique pour les maîtriser les différents procédés de moulage et ceux de fabrication des noyaux : moulage sable, à la cire perdue, moulage en coquille gravitaire, moulage sous pression ; noyautage manuel, noyautage sériel, noyautage en sable autodurcissant, noyautage en sable à prise par gazage, noyautage en sable à prise thermique. Les procédés de fusion des alliages, les techniques de parachèvement, c'est-à-dire de finition de la pièce, viennent s'ajouter à ce panel de savoir-faire. Il s'initie aussi à la conduite maîtrisée d'un système automatisé de production. Le contrôle qualité appliqué aux matériaux (sable, alliage) dans leurs divers états et à la pièce finale complète sa formation.

Les débouchés :

Le diplômé travaille comme conducteur ou préparateur de four de fusion dans les entreprises de fonderie au service de l'aéronautique, du nucléaire, de l'industrie spatiale et navale, des télécommunications, des transports ou des travaux publics..., en atelier de production ou en laboratoire de contrôles et d'essais.


Accès à la formation
Ce bac pro se prépare en trois ans après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Programme et organisation de la scolarité
Enseignements professionnels
  • Communication technique : étude des systèmes mécaniques automatisés et informatisés ; DAO, CAO.
  • Organisation et gestion de la production : gestion de la fabrication, analyse des coûts, méthodologie de l'entreprise.
  • Hygiène, sécurité, ergonomie : modes d'utilisation des moyens de secours, protection individuelle et collective, ergonomie et conditions de travail.
  • Contrôle et gestion de la qualité : vérifications de la conformité des produits en fonction du cahier des charges, analyse des défauts, remèdes et actions correctives.
  • Les matières d'œuvre, les alliages et autres matériaux : désignation des alliages, leurs étapes de transformation ; la nature des matériaux des moules et des noyaux, leurs propriétés.
  • Connaissance des machines et outillages.
  • Processus et conduite de cellule de fabrication : moulage sable, à la cire perdue, en coquille gravitaire, moulage pression ; préparation des sables de moulage, de noyautage, fabrication de moules, de noyaux ; élaboration des alliages (fusion), parachèvement (meulage, ébardage, granaillage, sablage...) ; traitement thermique ; automatismes.
  • Maintenance : électrique, hydraulique et pneumatique ; mesures, contrôle, lecture de schémas.
  • Sous statut scolaire, l'élève est en stage pendant 22 semaines réparties sur les 3 années du bac pro.


    Examen

    Les élèves de ce bac pro se présentent obligatoirement aux épreuves du CAP Métiers de la fonderie (facultatif pour les apprentis).


    Poursuite des études

    Le bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en BTS.


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP : 

    Les métiers de l'industrie aéronautique et spatiale
    Collection Parcours, 2017, Onisep