CAP Métiers de la gravure option D marquage poinçonnage


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Etre minutieux ; avoir un sens esthétique.

Non défini.

Les objectifs :

L'option marquage-poinçonnage du CAP Métiers de la gravure forme des élèves à la fabrication des outils de marquage ou de poinçons.

Les élèves apprennent notamment à réaliser des marques ou des tampons pour imprimer en relief, un dessin ou des initiales sur papier, cuir ou toute autre matière. Ils apprennent également à créer des poinçons, c'est-à-dire une pièce de métal qui présente à son extrémité, un symbole distinctif qui s'incruste dans un ouvrage en métal précieux et qui sert à en garantir la valeur.

Cette formation, liée aux métiers d'art, accorde une place importante à l'enseignement en histoire de l'art et expression plastique, parallèlement aux enseignements technologiques et professionnels. Connaissance des matériaux (métaux cuivreux, aciers), des outils et matériels (étau, limeur, fraiseuse, tour...), techniques de préparation et de réalisation (usinage des métaux, utilisation des acides, photogravure, etc.), contrôle de la qualité sont notamment enseignés.

Les débouchés :

Le ou la titulaire de ce CAP peut exercer dans les entreprises de bijouterie et d'orfèvrerie, des industries utilisatrices de moules (plastiques, verrerie, etc), les fabriques de médailles, chez les imprimeurs et les artisans graveurs. Le marquage de certaines pièces de métal dans l'industrie est assurée par des machines automatiques.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire - géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement, et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

  • Histoire de l'art et de la gravure : les principales périodes historiques de l'antiquité à nos jours, travaux de gravure contemporaine ;
  • Moyens de traduction et d'expression plastique : moyens graphiques et volumiques, couleurs et matières, projet de réalisation ;
  • Matières d'oeuvre : matériaux propres aux différents types de gravure, caractéristiques physique et chimique des matériaux, solutions technologiques en fonction des matériaux choisis ;
  • Outils et matériels : outillage à main ou mécanique, utilisation des matériels (coupe, affûtage, façonnage, finition), maintenance ;
  • Procédés de préparation et réalisation : procédés spécifiques aux divers types de gravure : usinage des métaux, vitesse de coupe, utilisation des acides, principe de la photogravure ;
  • Gestion des réalisations, communication : temps et coûts, contrôle et qualté ; moyens de communication.
  • La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).

    L'épreuve professionnelle comporte deux parties :

    - un modelage à partir d'un document graphique donné et l'exécution d'un poinçon ou d'une matrice en acier.

    -  un projet d'art appliqué selon des critères fixés, où il exécutera un dessin technique correspondant : soit à la représentation, en croquis coté, d'un élément extrait d'un ensemble - soit à partir de deux vues d'un élément, la recherche d'une troisième - soit à une vue en coupe.

    Il s'agit d'évaluer le respect des contraintes techniques et esthétiques, la qualité du dessin réalisé et la bonne interprétation des informations codifiées.


    Poursuite des études

    Ce CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaine conditions, de poursuivre des études en 2 ans pour préparer le diplôme de fin d'études secondaires des métiers d'art (DFESMA) ou un BMA (brevet des métiers d'art) dans le domaine du métal (bijouterie, orfèvrerie, ferronnerie d'art).


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP : 

    Le dico des métiers, 2017, Onisep


    Site : www.institut-metiersdart.org

    Institut national des métiers d'art (INMA)