CAP Décolletage : opérateur régleur en décolletage


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Non défini

Les objectifs :

L'enseignement dispensé vise à former les élèves à la mise en oeuvre et à la conduite des tours à décolleter automatiques et des machines de reprise. Sont ainsi usiner des pièces (vis, boulons, écrous, axes...) par enlèvement de matière à partir de barres de tous types de métal, parfois en plastique, voire en matériaux composites, à l'aide d'un outil coupant. Les pièces sont fabriquées en petites, moyennes ou grandes séries sur les tours automatiques conventionnels (à came) ou de plus en plus souvent à programmation numérique. Au cours des travaux pratiques, les élèves apprennent à décoder et analyser les dessins de définition des pièces et les gammes de fabrication. Ils peuvent ainsi programmer les machines et effectuer les réglages préalables. Ils choisissent les outils coupants les plus adaptés, les affutent et les montent sur le tour, ils calculent les vitesses de coupe et de rotation, ils alimentent en barre. A ce stade, ils sont prêts pour lancer et surveiller une production. Ils apprennent grâce au contrôle qualité à vérifier la conformité des pièces. Ils sont initiés aux opérations de maintenance requises de premier niveau (circuit de graissage, circuit hydraulique).

Les débouchés :

Ils accèdent au métier d'opérateur/trice régleur/euse. Ils peuvent travailler dans les entreprises de décolletage ou dans les ateliers de fabrication des industries mécaniques (automobile, aéronautique, aérospatial, machinisme agricole, équipements industriels, équipements électroménagers, armement...).

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire - géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

Génération : cinématique des machines (mouvements de rotation et de translation), cinématique de la génération des surfaces obtenues par combinaison de ces mouvements.

Processus de fabrication : décodage d'un dessin de définition, organisation de la fabrication, mise en position de la pièce, organisation de la reprise, techniques d'usinage.

Coupe des matériaux : outils de coupe, géométrie de l'outil de coupe, cinématique de la coupe, connaissance des matériaux.

Programmation : repères, décodage d'un programme, codage en programmation manuelle.

Liaisons pièces et outils / machines : moyens et systèmes de liaison, mise en position des pièces et des barres, maintien en position des pièces et des barres.

Contrôle et qualité : décodage d'un dessin de définition, moyens de mesurage, réglage, préréglage, contrôle, géométrie du mesurage, gestion de la qualité.

Organisation fonctionnelle d'un système : organisation des systèmes, notions élémentaires de commande numérique.

Organisation et gestion de la production : sécurité, organisation du poste, gestion de la production, coût de la fabrication, communication.

Etablissement des cames : décodage des formes, repérage des montées et des chutes, tracé du développé des cames.

Maintenance : action préventive (circuit de graissage, circuit hydraulique).

La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).


Examen

Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


Poursuite des études

Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel (BP).