CAP Cordonnier bottier


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

[paragraphe]

[paragraphe]

Les objectifs :

Spécialiste de la confection de chaussures, bottes ou bottines de luxe, ce professionnel sait :

  • analyser le modèle à confectionner (montage, dimension, aspects fonctionnels et esthétiques, etc.) ;
  • déterminer les méthodes de travail, choisir les matériaux et les matériels ;
  • organiser son poste de travail (préparation des outillages, par exemple) ;
  • conduire les opérations de confection et de finition . Choisir et découper le cuir suivant le patron et les documents techniques à sa disposition. Assembler les pièces par collage ou piquage. Procéder aux finitions comme la pose d'œillets, boucles, renforts, talons, etc. ;
  • utiliser les matériels adéquats et en assurer le réglage, l'entretien courant et la maintenance de premier niveau
  • estimer le coût de la chaussure (prix de revient, prix de vente) ;
  • Les débouchés :

    Le titulaire du CAP Cordonnier bottier travaille soit dans une entreprise artisanale, soit dans une entreprise de fabrication de chaussure de luxe. Il peut aussi travailler à la réparation dans un atelier associé à ce type d'entreprise.

    Après une formation complémentaire en podo-orthésie, il peut se spécialiser dans la confection de chaussure médicalisée.

    Programme et organisation de la scolarité

    La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire-géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

    Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

    Enseignements techniques et professionnels :
     
  • matériaux : connaissances générales des cuirs, peausseries, tissus enduits, bois, caoutchoucs, colles, solvants, etc. Etapes de la transformation de la peau en cuir. Caractéristiques physico-mécaniques et chimiques. Procédés de réparation de la peau ;
  • produit et savoirs anatomiques : identification des modèles et de leurs procédés de confection. Connaissances générales du pied (les os et leur position, les principaux mouvements, répartition des charges) ;
  • techniques de confection et de réparation : réalisation de gabarits. Méthodes de préparation, de découpe, de montage, d'assemblage (collage, couture, clouage) et de finition ;
  • étude des matériels : notion de système manuel et mécanique. Notions d'organisation et fonctionnement des systèmes. Caractéristiques des éléments (symboles et normes) ;
  • organisation de la confection et de la réparation : définition du processus opératoire et organisation du poste de travail. Maintenance du matériel (entretien préventif, anomalies et dysfonctionnements des matériels) ;
  • gestion : structure et fonctions de l'entreprise. Gestion des produits et des composants (gestion des stocks, inventaire, par exemple). Gestion des coûts ;
  • qualité contrôle :
  • sécurité ergonomie.
  • La période de formation en milieu professionnel est de XXX semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).

    La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines.


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).

    Les unités professionnelles représentent à elles seules une part importante de l'examen :
     
  • réalisation et technologie, coeff. 10.
  • Préparation et mise en oeuvre, coeff. 6.

  • Poursuite des études

    Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel (BP).

    Ce diplôme a pour vocation l'insertion professionnelle, cependant, pour compléter sa formation, il est possible de préparer :
     
  • un autre CAP dans le champ d'application chaussure ;
  • une MC Piquage d'articles chaussants (attention : un seul établissement prépare cette formation) ;
  • Avec de très bons résultats, il est possible d'accéder à un niveau de qualification plus élevé en préparant :
     
  • un bac pro ;
  • un diplôme de technicien (DT).
  • Les personnes souhaitant s'installer à leur compte peuvent envisager un brevet de maîtrise Cordonnier bottier ou Cordonnier réparateur (renseignements auprès des chambres de métiers).


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP : 

    Les métiers de la mode et du luxe
    Collection Parcours, 2014, Onisep

    Adresses utiles :

    Chambre syndicale nationale des bottiers de France
    2 rue de la Paix
    75002 Paris

    Fédération de la cordonnerie multiservices
    FFCM
    21 rue Jean Poulmarch
    75010 Paris

    Site : www.ctc.fr

    Centre technique cuir, chaussure, maroquinerie (CTC)


    Site : www.forthac.fr

    FORTHAC

    Organisme national et gestionnaire des fonds de la formation professionnelle et de l'observatoire des métiers pour les entreprises des branches chaussure, couture, cuirs et peaux, entretien textile et location d'articles textiles, habillement (dont ganterie), maroquinerie, textile