CAP Orfèvre option B tourneur repousseur en orfèvrerie


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Non défini.

Non défini.

Les objectifs :

L'objectif du CAP Orfèvre est de former à la création, la réparation ou la transformation d'objets en métal, précieux ou non : or, argent, métal argenté, étain. Il s'agit d'objets pour la maison, pour l'ameublement, pour les cérémonies du culte ou de trophées sportifs, les objets pouvant être parfois agrémentés de pierres ou de matières décoratives. L'option tourneur-repousseur en orfèvrerie forme plus spécifiquement à la maîtrise des techniques de sertissage, de tournage des pièces et de traitements thermiques et de surface du métal.

En tournage-repoussage, les élèves apprennent la fabrication des pièces rondes ou arrondies :  utilisation du tour et du repoussoir en acier qui permettent de coller le métal contre une forme afin d'obtenir le modelé désiré. Ils sont formés à l'utilisation des machines et des gestes qui doivent garantir notamment l'épaisseur constante du métal sur l'ensemble de la pièce.

La formation pratique est complétée par des enseignements de technologie générale (connaissance des métaux, outillages et appareils, méthodes et procédés, contrôle de fabrication), de dessin technique et d'histoire de l'art de l'orfèvrerie.

Les débouchés :

Le ou la titulaire de ce CAP travaille, en atelier, en tant que salarié ou artisan. Dans les grands ateliers d'orfèvrerie, chaque opération est confiée à un ouvrier spécialisé. Dans les plus modestes, l'orfèvre qui travaille souvent seul, réalisera l'ensemble des opérations de fabrication.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire - géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement, et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

  •  Connaissance des métaux : métaux précieux et communs (or, argent, platine, étain, etc.) : propriétés physiques, chimiques et caractéristiques mécaniques. Traitements thermiques et de surface ;
  • Procédés de fonte : par sablage et sous pression ; matériels et produits chimiques ;
  • Connaissance des matériaux complémentaires : notions sur les pierres précieuses, perles, émaux ;
  • Procédés de préparation et réalisation sur métaux précieux ou communs : pour l'option tourneur-repousseur en particulier emboutisage, sertissage, tournage, moletage, décors du métal ; Outillage ; Notions de métrologie ;
  • Qualité : contrôle des fabrications, notion de garantie (poinçons, marques, titres) ;
  • Histoire de l'art et de l'orfèvrerie depuis l'Antiquité à nos jours ;
  • Dessin technique et d'art appliqué : convention du dessin, coupes, plans et croquis.
  • La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


    Poursuite des études

    Ce CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 2 ans pour préparer un Diplôme de fin d'études secondaires des métiers d'art (DFESMA) ou un brevet des métiers d'art (BMA).


    Pour en savoir plus

    Site : www.institut-metiersdart.org

    Institut national des métiers d'art (INMA)

    Publications ONISEP : 

    Le dico des métiers, 2017, Onisep