CAP Art et techniques de la bijouterie-joaillerie option polissage finition


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

être précis, être minitieux, être autonome, être persévérant

Non défini

Les objectifs :

Le CAP Bijouterie joaillerie forme les élèves à la fabrication de bijoux, métier d'art qui fait appel aux arts appliqués aux métaux précieux, et qui conjugue des gestes manuels précis à un process industriel très abouti intégrant les nouvelles technologies comme la conception assistée par ordinateur.

L'option polissage-finition forme plus spécifiquement au métier de polisseur, professionnel chargé de donner la brillance et l'éclat final au bijou.

Les enseignements théoriques portent sur l'histoire de l'art et du bijou, et les différents matériaux (les métaux communs ou précieux ; les pierres - précieuses, fines, ornementales - et leurs propriétés; les matériaux décoratifs comme le bois, le corail, la nacre ....).

La formation professionnelle permet d'acquérir toutes les compétences nécessaires à la fabrication d'un bijou. Les élèves apprennent à lire ou à réaliser un croquis ou d'un dessin technique, à concevoir une maquette ou un prototype simple puis à identifier les différentes phases de fabrication.

Ils acquièrent également la maîtrise des procédés de transformation du métal (fonte, abrasion par meulage, décapage et préparation de surface au moyen de traitements chimiques ou mécaniques). Enfin, ils apprennent à utiliser l'outillage et les machines permettant le montage du bijou, son polissage, et son nettoyage, et les gestes techniques utiles à leur futur métier comme les traitements de surfaces (brunissage, sablage, mise en couleur, dépôts électrolytiques ...) indispensables à sa finition.

Préparés à devenir des professionnels autonomes, ils sont formés à entretenir les outils et les machines nécessaires aux différentes étapes de fabrication, à gérer l'approvisionnement des matières d'oeuvre, à organiser leur poste de travail afin de le rendre ergonomique et conforme aux règles de sécurité, et à évaluer la bienfacture de la pièce réalisée.

Les débouchés :

Le ou la titulaire de ce CAP peut exercer le métier de polisseur aussi bien dans des entreprises artisanales du secteur de la fabrication de la bijouterie-joaillerie, que dans des petites et moyennes industries. Il peut choisir de travailler dans le luxe, sur des pièces uniques relevant de la haute joaillerie, ou dans la bijouterie traditionnelle or et argent. Selon la structure qui l'emploie, il travaille sous l'autorité du responsable d'atelier, de l'artisan ou du chef d'entreprise.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire - géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement, et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

  • Arts appliquées : codes de représentations en bijouterie ; moyens de représentation ou d'expression (réalisation de croquis, d'esquisse ; approches graphiques et colorées manuellement ou à l'aide d'un ordinateur ; notion de volumes ...) ; histoire de l'art et du bijou
  • Représentation graphique : règles de représentation du dessin technique (perspective, échelles, cotation ...), liaisons mécaniques (filetage, soudage, collage, sertissage, articulation entre les éléments) ; moyens d'expression graphique conventionnels et informatisés
  • Techniques et procédés : outillages d'atelier (machines, matériels et instruments de bijouterie-joaillerie, de polissage et de finition, conception et dessin assistés par ordinateur ... ) ; poste de travail et environnement (entretien de l'outillage et des machines, identification de dysfonctionnement, règles de sécurité, approvisionnement en matières d'oeuvre) ; procédés : réalisation d'une maquette d'étude traditionnelle ou par ordinateur ; transformation du métal (fonte ; abrasion ; décapage et préparation des surfaces ; apprentissage du geste (coupe/découpe ; perçage, fraisage, traitement de surface par brunissage, sablage, mise en couleur, effets de matières, dépôts électrolytique ....)
  • Matériaux : les matériaux communs (fer, cuivre ...) ; les métaux précieux et alliages ; les pierres (précieuses, fines, ornementales ...) et leur résistance aux produits et procédés ; les perles ; les matériaux décoratifs (nacre, bois ...)
  • L'entreprise et son environnement : communication, ergonomie et maintenance du poste de travail, prévention des risques professionnelles, sécurité des personnes et des biens
  • La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


    Poursuite des études

    Ce CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 2 ans en BMA (brevet des métiers d'art).


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP : 

    Les métiers de la mode et du luxe
    Collection Parcours, 2019, Onisep