BTSA Viticulture-oenologie


Objectifs et débouchés

Les objectifs :

Ce BTSA forme les élèves à la gestion d'une exploitation vitivinicole. L'élève apprend à conduire une vigne. Il connaît son cycle de végétation pour réaliser au bon moment les opérations manuelles ou mécaniques nécessaires à l'entretien de la culture. Il est capable de choisir des itinéraires techniques et des modes de production adaptés au terroir, aux objectifs de qualité, aux contraintes techniques et économiques du vignoble. Lors des vendanges, il organise le travail de récolte et gére les équipes. La formation porte aussi sur la vinification. L'élève acquiert les savoirs fondamentaux concernant la transformation du raisin (biologie, chimie...). Il est capable de mener les opérations de vinification de la réception des vendanges à l'élevage des vins en choisissant des itinéraires de vinification adaptés. L'ensemble des connaissances acquises donne à l'élève la capacité de réaliser des diagnostics d'exploitation servant à mettre en oeuvre ou conseiller des choix technico-économiques adaptés à l'exploitation.

Les débouchés :

Le titulaire du BTSA viticulture-oenologie peut exercer en tant que viticulteur responsable d'exploitation. Il peut aussi être employé, en France ou à l'étranger, comme chef de culture, régisseur de domaines ou chef d'équipe selon la taille de la propriété. S'il veut travailler dans la transformation des vins, il peut être caviste ou maitre de chai dans un domaine ou une cave-coopérative. Des opportunités d'emploi existent dans le négoce de vins mais aussi dans le conseil, l'animation et le contrôle dans les coopératives viticoles, les chambres d'agriculture et instituts techniques spécialisés et chez les agrofournisseurs.

NB : Le technicien supérieur n'est pas oenologue, titre réservé au titulaire du diplôme national d'oenologue (DNO)


Accès à la formation
Attendus nationaux de la plateforme d'inscription dans l'enseignement supérieur Parcoursup
  • S'intéresser à l'agroécologie et à l'innovation en viticulture et en oenologie.
  • S'intéresser aux processus techniques, biologiques et écologiques en relation avec la conduite de la vigne et la production de vins et autres alcools.
  • Disposer de compétences pour travailler en groupe et pour animer une équipe au vignoble, en cave ou au chai.
  • Disposer de compétences scientifiques et techniques pour interpréter et exploiter des données et produire des références technico-économiques contextualisées.
  • Disposer de compétences en matière d'expression écrite et orale pour communiquer et argumenter.
  • Disposer de capacités de prise de décisions, d'adaptation, d'organisation et d'autonomie.
  • Accès

    Le BTSA viticulture-oenologie est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat : bac STAV, bac S, bac pro conduite et gestion de l'entreprise vitivinicole, autre bac technologique. Accès sur dossier, voire tests et/ou entretien.

    Programme et organisation de la scolarité
    En plus des enseignements généraux (français, documentation, langue vivante, éducation socioculturelle, EPS, mathématiques, informatique), la formation comporte des enseignements professionnels
     
  • sciences économiques, sociales et de gestion (3h45 hebdomadaires) : filière, acteurs et territoires vitivinicoles, cadre réglementaire, ulisation d'outils de gestion et de comptabilité, diagnostic économique de l'exploitation ;
  • biologie-écologie (1h15 hebdomadaires) : cycle biologique de la vigne ;
  • physique et chimie (1h30 hebdomadaires) : composition et transformation physique, chimique et microbiologique du raisin, fermentation ;
  • agronomie (1h hebdomadaire) : le terroir, mise en oeuvre et évaluation d'itinéraire technique viticole, influence du sol et du climat ;
  • sciences et techniques des équipements (1h30 hebdomadaires) : choix, utilisation et maintenance d''agroéquipements et d'équipements destinés à la transformation du vin ;
  • viticulture-oenologie (6h15 hebdomadaires) : conduite d'une vigne de l'implantation à la récolte, conduite d'interventions manuelles ou mécanisées sur la parcelle, travaux de vinification, d'élevage, de conditionnement et de stockage du vin, itinéraires de vinification, gestion de la qualité, protection de l'environnement.
  • Certains thèmes sont abordés dans le cadre de cours pluridisciplinaires. La formation comprend aussi un accompagnement du projet personnel et professionnel (APPP) et un module d'initiative locale (MIL) dont le contenu est proposé par l'équipe pédagogique.

    Sous statut scolaire, l'élève est en stage de 12 à 16 semaines réparties sur les 2 années dont 10 prises sur la scolarité. Il doit réaliser au moins 2 stages de nature différente et aborder l'ensemble du processus vitivinicole (production de raisin et vinification).


    Poursuite des études

    L'objectif de cette formation est l'insertion professionnelle. Toutefois avec un bon dossier ou une mention à l'examen, il est possible de poursuivre ses études, en particulier en licence professionnelle dans les domaines tels que la commercialisation ou la viticulture raisonnée, mais aussi très fréquemment en licence générale.

    Les meilleurs étudiants peuvent aussi suivre une classe préparatoire en un an, ATS bio, et présenter les concours agronomiques et vétérinaires pour rejoindre l'une des écoles publiques d'ingénieur ou vétérinaire qui proposent leur formation en 5 ans. Il existe un concours spécifique permettant de préparer le cursus ingénieur par la voie de l'apprentissage dans certaines écoles agronomiques. Les diplômés peuvent également intégrer une école privée d'ingénieur de l'agriculture. Il est également possible de s'orienter vers le diplôme national d'oenologie (DNO).


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP : 

    Les métiers de l'agriculture et de la forêt
    Collection Parcours, 2017, Onisep

    Les métiers de l'agroalimentaire
    Collection Parcours, 2019, Onisep