CAP Monteur en installations thermiques


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Les objectifs :

La formation porte sur l'installation, l'entretien et la réparation des équipements de chauffage (radiateurs ; chaudières à gaz, foul ou énergie renouvelable ; planchers chauffants ; panneaux solaires...), de climatisation et de ventilation. Les élèves apprennent à dessiner le passage des tuyauteries, percer les trous nécessaires à la pose des canalisations, façonnerles tuyauteries aux dimensions voulues, installer les équipements. Ils étudient la production et la diffusion de la chaleur, les nouvelles technologies (chauffage solaire, pompe à chaleur...), ainsi que le traitement et l'épuration des eaux. Les enseignements portent également sur le dessin technique, la lecture de plans, les calculs (volume despièces pour déterminer la puissance d'une chaudière), les règles de sécurité. Ses activités sont impactées par les enjeux de la transition énergétique et de la transition numérique.

Les débouchés :

Le métier principal accessible après ce CAP installateur thermique est celui de monteur en installations thermiques et climatiques. L'installateur thermique implante, équipe et pose des générateurs, des chaudières, des émetteurs de chaleur, de la VMC, des panneaux solaires.... Le chauffagiste réalise des installations qui permettent d'apporter le confort aux utilisateurs tout en ayant le souci de préserver l'environnement et d'économiser l'énergie. Il intervient sur tous types de bâtiments (résidentiel, tertiaires, industriels ou agricoles...).

L'insertion sur le marché du travail est bonne, surtout dans le secteur du bâtiment qui recherche en permanence des personnels qualifiés, et les perspectives professionnelles sont très étendues : énergies renouvelables, géothermie...

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire-géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants : le secteur du bâtiment (intervenants, étapes de la construction, démarche collaborative BIM, habilitations...), les enjeux énergétiques et environnementaux, les systèmes constructifs du bâtiment (techniques et matériaux, normes, accessibilité...), la représentation graphique et numérique des ouvrages (2D, 3D, dessin technique et schémas, techniques de relevé d'ouvrages...), la description et la quantification des produits et ouvrages, la prévention des risques professionnels, le contrôle et la qualité des ouvrages, des notions de physique et chimie appliquées (caractéristiques hydrauliques, électriques, mécaniques...), la production de chaleur et d'eau chaude sanitaire, les réseaux d'alimentation et de distribution (réseaux fluidiques...), l'émission de chaleur, la régulation d'une installation thermique, sa mise en service et sa maintenance.

La période de formation en milieu professionnel est de 14 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).


Examen

Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


Poursuite des études

Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel (BP).


Pour en savoir plus

Site : www.artisans-du-batiment.com

Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb)


Site : www.compagnons-du-devoir.com

Compagnons du Devoir et du Tour de France


Site : www.metiers-btp.fr

Observatoire des métiers du BTP : tendances, chiffres, métiers, formations...

Publications ONISEP :

Les métiers du bâtiment et des travaux publics
Collection Parcours, 2016