CAP Métiers de la mode : chapelier-modiste


Objectifs et débouchés

Les objectifs :

Il est spécialisé dans la réalisation de chapeaux féminins et masculins à caractère créatif, unitaire ou sériel. De sa conception à sa vente, un chapeau passe par de nombreuses étapes.
 
  • La première est de mettre au point un modèle qui correspond aux attentes du client. Vient ensuite le moulage des matières sur des supports en métal chauffant et sur des supports en bois
  • Tirer les pailles et les feutres au fer ou à la vapeur demande soin et dextérité.
  • La dernière étape est celle de la finition (ganses, surpiqûres, etc.) et du garnissage (rubans, fleurs, etc.)
  • Ce professionnel les fabrique en référence aux modes, aux caractéristiques esthétiques de la personne (morphologie, personnalité, style, chevelure), aux circonstances, aux usages ou aux références historiques.

    Les débouchés :

    En général, le modéliste ou le chapelier travaillent dans une chapellerie, dans un magasin de vente au détail ou au domicile, pour les particuliers, mais aussi pour le théâtre, le cinéma ou la haute couture.

    Les débouchés sont rares et le métier rémunère peu. Il vaut donc mieux travailler en free lance (travailleurs indépendants) ou compléter son activité (vente d'accessoires de mode, de prêt-à-porter, etc.) pour gagner correctement sa vie.

    Programme et organisation de la scolarité
    Enseignement technologique et professionnel :
     
  • technologie et adaptation des différents matériaux utilisés (feutre, paille, fourrure, etc.) en création et en fabrication ;
  • esthétique (formes, coloris, collections) et développement de la curiosité pour les différentes tendances saisonnières ;
  • techniques de réalisation des différents produits ;
  • organisation et préparation du travail (patronnage, coupe, gamme de montage, etc.) ;
  • utilisation et première maintenance des outils (piqueuse plate, surjeteuse, matériel à repasser, etc.) ;
  • "points mains", pose de ruban, galon, perle, passementerie, etc. ;
  • techniques de montage.
  • Période de formation en milieu professionnel : 12 semaines réparties sur les deux ans et 8 semaines pour un CAP préparé en un an.


    Examen

    L'examen de validation du CAP mode et chapellerie est constitué d'unités générales et d'unités professionnelles.

    Unités générales :
     
  • français et histoire-géographie, coeff. 3 ;
  • mathématiques-sciences, coeff. 2 ;
  • éducation physique et sportive, coeff. 1.
  • Unités professionnelles :
     
  • préparation du travail et technologie, coeff. 6. A partir de documents (croquis, photographies, fiches techniques, etc.) décrivant le produit à réaliser, le candidat doit être capable d'identifier les différentes interventions prévues, d'énoncer les caractéristiques du produit, de traduire graphiquement les informations ou solutions technologiques, de préparer une toile ou un patron, de lister chronologiquement les opérations de fabrication, d'organiser son poste de travail et de prévoir les matériaux, matériels et équipements nécessaires à la fabrication ;
  • réalisation d'un produit, coeff. 11 (dont coeff. 1 pour la VSP).

  • Poursuite des études

    Le CAP Mode et chapellerie est conçu pour permettre une insertion directe dans la vie active.

    Cependant, pour compléter sa formation, il est possible de préparer :
     
  • un autre CAP du champ d'application mode et chapellerie
  • une mention complémentaire (MC)
  • une formation d'initiative locale (FCIL)
  • Avec de très bons résultats scolaires, il est possible d'accéder à un niveau de qualification plus élevé en préparant un bac pro.

    Les personnes souhaitant s'installer à leur compte peuvent envisager un brevet de maîtrise Modiste (renseignements auprès des Chambres de métiers).


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP :

    Les métiers de la mode et du luxe
    Collection Parcours, 2014


    Site : www.modeaparis.com

    Fédération française, de la couture, du prêt à porter, des couturiers, et des créateurs de mode


    Site : www.forthac.fr

    FORTHAC

    Organisme national, gestionnaire des fonds de la formation professionnelle et d'l'observatoire des métiers pour les entreprises des branches chaussures, couture, cuirs et peaux, entretien textile et location d'articles textiles, habillement (dont ganterie), maroquinerie, textile