CAP Fourrure


Objectifs et débouchés

Les objectifs :

A partir d'un modèle, le fourreur réalise un patron. Il choisit ses peaux en harmonisant les nuances de couleurs et la hauteur des poils. Il prépare et met en forme les peaux suivant différentes techniques, comme l'allonge qui permet d'agrandir les peaux. Il sait calculer la quantité de peau nécessaire .

Une fois les peaux assemblées, il trace le patron sur leur envers et procède au découpage des différentes pièces composant le vêtement ou l'accessoire. L'assemblage, qui demande une minutie extrême, se fait ensuite à la machine, avec une surjeteuse fourrure ou la main, technique qui est encore très utilisée. L'assemblage est employé pour piquer le padou (renfort situé au bord de la peau), la ouatine (qui isole du froid) et la doublure. Vient ensuite la finition : doublage, pose des agrafes, des ganses.

Le titulaire du CAP Fourrure doit savoir faire preuve de créativité et d'adaptation aux nouvelles technologies et aux nouvelles matières à travailler.

Les débouchés :

Les titulaires du CAP Fourrure s'insèrent le plus souvent au sein de petites entreprises artisanales de type familial, composées de deux ou trois personnes, et pour moitié concentrée en Ile de France.

Compte tenu de la noblesse des matières utilisées et de leur prix, les tâches confiées au débutant vont s'enrichir progressivement au fil de l'expérience acquise.

Confrontées au mouvement de délocalisation qui affecte le secteur textile-cuir-habillement, le nombre d'entreprises diminue régulièrement. Il reste cependant en France une demande pour la transformation et la réparation d'une part, la fabrication de belles pièces, sur-mesure, d'autre part. Dans le même temps, des entreprises pourraient fermer, faute de repreneurs, car la moyenne d'âge des salariés et des chefs d'entreprise du secteur de la fourrure augmente.

Pour accéder plus facilement à des fonctions d'encadrement, les élèves sont incités à poursuivre leurs études.

Programme et organisation de la scolarité
Enseignements techniques et professionnels :
 
  • définition du modèle : réalisation des toiles, des patrons ou des éléments de patrons ;
  • connaissance des matières d'oeuvre : origine et dénomination des pelleteries et peaux, des fils, étoffes et passementeries, etc. ;
  • connaissance et utilisation des matériels : machines à coudre, matériel de coupe, de traçage, de repassage, de repassage, de battage, etc. ;
  • procédés de préparation et de fabrication : préparation et mise en forme des peaux, assemblage des bandes, montage, finition, essayage ;
  • gestion des réalisations, communication : notion de coût de production, contrôle de qualité, connaissance de l'entreprise ;
  • arts appliqués : histoire du costume et des accessoires, dessin, dessin appliqué.
  • Période de formation en milieu professionnel : 12 semaines pour les élèves en formation initiale, réparties sur les deux ans. Pour les formations en 1 an, 8 semaines minimum.


    Examen

    L'examen comporte des unités générales et des unités professionnelles.

    Unités générales :
     
  • français et histoire-géographie, coeff. 3 ;
  • mathématiques-sciences, coeff. 2 ;
  • éducation physique et sportive, coeff. 1.
  • Les deux épreuves professionnelles représentent une part importante de l'examen :
     
  • préparation du travail et technologie, coeff. 6. Le candidat doit identifier les différentes interventions prévues, énoncer les caractéristiques du produit, traduire graphiquement les informations ou solutions technologiques, préparer un patron ou une toile, lister la chronologie des opérations de fabrication, organiser son poste de travail, prévoir les matériaux, matériels et équipements ;
  • réalisation d'un produit, coeff. 11 (dont coeff. 1 pour laVSP).

  • Poursuite des études

    Le CAP est conçu pour permettre une insertion directe dans la vie active.

    Cependant, pour compléter sa formation, il est possible de préparer :
     
  • un autre CAP dans le champ d'application fourrure;
  • une MC essayage-retouche-vente ;
  • une FCIL.
  • Avec de très bons résultats scolaires, il est possible d'accéder à un niveau de qualification plus élevé en préparant un bac pro Métiers du cuir ou Métiers de la mode.

    Les personnes souhaitant s'installer à leur compte peuvent envisager le BM Fourreur.


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP :

    Les métiers de la mode et du luxe
    Collection Parcours, 2014


    Site : /www.ffmfourrure.org

    Fédération française des métiers de la fourrure (FFMF)


    Site : www.forthac.fr

    FORTHAC

    Organisme national, gestionnaire des fonds de la formation professionnelle et de l'observatoire des métiers pour les entreprises des branches chaussure, couture, cuirs et peaux, entretien textile et location d'articles textiles, habillement (dont ganterie), maroquinerie, textile


    Site : www.modeaparis.com

    Fédération française de la couture, du prêt à porter, des couturiers et des créateurs de mode