CAP Ferronnier d'art


Objectifs et débouchés

Les objectifs :

Il travaille le fer, le cuivre, l'inox, l'acier, le plomb à partir d'esquisses, de mesures, de repérages et façonne les pièces à la forge en recherchant la perfection des volutes et des courbes.

Il doit, pour cela, lire, traduire, interpréter des plans, évaluer les quantités de matière, utiliser machines de soudure et outils de découpe, apprécier visuellement la planitude et la rectitude, transformer l'état du métal à chaud ou à froid, ajuster les pièces et les former.

Les débouchés :

Il débute comme ouvrier chez un artisan ferronnier. Après une solide expérience professionnelle et une formation complémentaire en gestion, il peut s'installer à son compte.

Programme et organisation de la scolarité
La formation comprend :
 
  • l'étude des procédés de fabrication (travail du fer mais aussi d'autres métaux à chaud ou à froid) ;
  • le traçage et débit du matériau, des techniques d'exécution de l'ouvrage (travail du matériau et mise en forme) ;
  • l'histoire de la ferronnerie pour identifier le style et l'époque d'un ouvrage ;
  • la pratique du dessin géométrique et du dessin d'art ;
  • la prévention des accidents ;
  • l'apprentissage en atelier du forgeage, réglage, montage, débit, traçage, soudage, assemblage, fabrication et présentation d'oeuvres.

  • Examen
    Unités professionnelles
     
  • Epreuve pratique (coeff. 11)
  • Dessin (coeff. 3)
  • Technologie et prévention des accidents (coeff. 3)
  • Unités générales
     
  • Français et histoire, géographie (coeff. 3)
  • Mathématiques, sciences (coeff. 2)
  • Education physique et sportive (coeff. 1)

  • Poursuite des études

    Le CAP Ferronnier débouche principalement sur la vie active. Cependant, poursuivre en bac pro est envisageable pour les meilleurs élèves.


    Pour en savoir plus

    Site : www.metiersdart-artisanat.com

    Société d'encouragement aux métiers d'art (SEMA)