CAP Réparation entretien des embarcations de plaisance


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

[paragraphe]

[paragraphe]

Les objectifs :

L'élève apprend aussi bien à démâter qu'à changer un joint de moteur ou à réparer une coque plastique. Il est formé à l'utilisation des appareils de contrôle, de diagnostic et de mesures électroniques performants. Il acquiert les compétences pour pouvoir diagnostiquer, remettre en état, contrôler des moteurs, des systèmes de transmission et des gouvernails. Il apprend aussi à établir des devis et fournir les éléments nécessaires à la facturation.

On note qu'il s'agit d'embarcations pour la navigation maritime et fluviale : bateaux de plaisance, embarcations semi-rigides, voiliers, embarcations nautiques à moteur (scooter des mers...).

Les débouchés :

Le titulaire de ce CAP exercera dans les entreprises de vente, de réparation et d'entretien ou de location d'embarcations neuves ou d'occasion, dont la vente, l'installation et la réparation des moteurs hors-bord, in-bord et l'entretien et le remplacement des grééments.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire-géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire. L'enseignement professionnel porte sur les points suivants : l'analyse fonctionnelle et structurelle (systèmes mécaniques et systèmes automatisé dont liaisons, guidage, étanchéité, matériaux, documentation technique, représentation de mécanisme ou d'élément...), les fonctions techniques (structure d'une embarcation dont oeuvres vives, oeuvres mortes, aménagement intérieur ; gréement, voiles, mâts, accastillage, armement de sécurité, mouillage dont cordages, winchs, amarres, motorisation dont in-bord et hors-bord, circuit d'alimentation ; transmission dont hélices, propulsion, appareils à gouverner et leur mécanique, assistance de navigation dont électronique de bord, circuit de charge, démarrage, chauffage, éclairage, hydraulique, manutention, remorquage, confort à bord...), l'activité de service (communication avec le client, organisation et suivi de la maintenance, démarche qualité, prévention des risques professionnels).

La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).


Examen

Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


Poursuite des études

Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel (BP).


Pour en savoir plus

Site : www.formation-maritime.fr

Site dinformation du ministère sur les métiers et formations liés à la mer


Site : www.fin.fr

Fédération des indutries nautiques


Site : www.intercariforef.org/formations/cap-reparation-entretien-des-embarcations-de-plaisance/certification-53386.html

Fiche CAP des Carif-Oref (Centre Animation Ressources d'Information sur la Formation / Observatoire Régional Emploi Formation)