CAP Installateur en froid et conditionnement d'air


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

[paragraphe]

[paragraphe]

Les objectifs :

Ce CAP forme des ouvriers qualifiés qui pourront installer des équipements frigorifiques et de climatisation et assurer leur maintenance. Les connaissances acquises au cours du CAP lui permettent de préparer un chantier (lecture de plans, choix des outillages et des méthodes d'intervention...), de mettre en place des équipements (compresseurs, générateurs...), de poser des réseaux hydrauliques, frigorifiques et électriques. Il est aussi formé à fixer de la robinetterie et à raccorder des circuits aux différents appareils (systèmes frigorifiques et climatiques). Il apprend à mettre en service l'installation, à en assurer la maintenance (entretien courant, contrôles, réparation...) dans le respect des règles d'ergonomie, de sécurité et de protection de l'environnement.

Les débouchés :

Le titulaire du CAP installateur en froid et conditionnement d'air peut travailler dans les entreprises du domaine du génie climatique ou du génie frigorifique intervenant dans l'installation, la maintenance et le dépannage ; de la fabrication et de l'assemblage d'équipements frigorifiques et de conditionnement d'air (agroalimentaire, laboratoires de santé...) ou les entreprises du froid embarqué (container, routier, ferroviaire, aérien et maritime).

Sous l'appellation frigoristes, on trouve des professionnels polyvalents qui interviennent dans des métiers multiples : le froid commercial, le conditionnement d'air, le froid industriel, les cuisines professionnelles, les applications spéciales. Il n'est pas rare que ces spécialités coexistent dans la même entreprise. La demande et la pénurie de main d'oeuvre qualifiée sont telles que des milliers de jeunes frigoristes sont attendus sur le marché de l'emploi.

La majorité des titulaires du CAP froid et climatisation est issue de l'apprentissage. L'insertion des apprentis sur le marché du travail est bonne, surtout dans le bâtiment.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire-géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants : statique et dynamique des fluides, mécanique, électricité et réseaux électriques, chimie, thermique (chaleur, thermodynamique...), acoustique, plan et dessin (construction), gestion de l'entreprise, communication écrite et orale, enjeux énergétiques et environnementaux, accessibilité du cadre bâti.

La période de formation en milieu professionnel est de 14 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage), s'y ajoute la préparation à l'attestation Sauveteur Secouriste du Travail (SST) et à l'attestation des fluides frigorigènes.


Examen

Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


Poursuite des études

Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel (BP).