CAP Réalisations industrielles en chaudronnerie ou soudage option B soudage


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Non défini

Les objectifs :

Le titulaire de ce CAP est un soudeur qui prépare et réalise les assemblages d'un ouvrage en atelier ou sur chantier. Il a appris à interpréter des documents techniques et connaît les caractéristiques mécaniques des métaux, leur déformation plastique, l'incidence des traitements mécaniques ou thermiques sur leur structure¿

Le programme de la formation est axé sur l'étude de constructions soudées (surfaces et volumes, d'un ouvrage, modélisation numérique en 3D), la technologie des procédés de soudage (diverses techniques de soudage à l'arc), les matériaux et la métallurgie, la mise en œuvre et la réalisation, le contrôle des soudures¿

Les débouchés :

Il ou elle s'insère dans l'emploi comme soudeur/euse dans les domaines d'activités de la tôlerie, de la chaudronnerie, de la charpente métallique, de la tuyauterie industrielle, du mécano soudage.

Il ou elle trouve des débouchés dans des entreprises très diversifiées (entreprise artisanales, PMI, PME, grandes entreprises industrielles). Les grandes entreprises industrielles concernées ont comme activité : la construction aéronautique et spatiale, la construction ferroviaire, la construction navale et offshore, la construction métallique, l'industrie chimique, pétrochimique, l'industrie automobile, l'industrie nucléaire et de production d'énergie, le bâtiment et les travaux publics, l'environnement et le développement durable¿

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire-géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

la communication professionnelle : les documents d'études (document de fabrication...), la représentation d'un ouvrage (les surfaces et les volumes des éléments d'un ouvrage, la modélisation numérique en 3D) ;

les matériaux et produits d'apports : les matériaux de base (caractéristiques mécaniques, chimiques, physiques), les métaux d'apports, les gaz et les flux, les produits finis (tuyauterie industrielle, chaudronnerie, construction métallique) ;

les procédés : les procédés de fabrication (par enlèvement de copeaux, par abrasion, par découpage thermique, par glissement de métal, par découpe jet d'eau), les procédés de comformation (pliage, roulage, cintrage, dressage et emboutissage), les procédés de soudage (soudage par fusion, soudage à l'arc, procédés TIG, procédés semi-automatiques, soudage par résistance,...), les assemblages mécaniques, les procédés de manutention ;

qualité et contrôle : définition et organisation de la qualité, le contrôle en soudage, les défauts et les déformations ;

la maintenance : objectif de la maintenance des moyens de production, la maintenance de premier niveau ;

la santé, la sécurité au travail et la protection de l'environnement : la prévention des risques professionnels, les risques liés aux activités, l'identification le stockage l'évacuation des déchets

La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).


Examen

Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


Poursuite des études

Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel (BP).


Pour en savoir plus

Publications ONISEP :

Les métiers de l'industrie aéronautique et spatiale
Collection Parcours, 2017