BTS Métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique


Objectifs et débouchés

Les objectifs :

LE BTS métiers du géomètre et de la modélisation numérique permet à l'étudiant d'acquérir des compétences afin de réaliser des relevés d'environnements existants, urbains, péri-urbains ou ruraux, permettant la création de plans numériques et de modèles numériques 3D. Les enseignements le rendent capable d'établir les documents techniques 2D ou 3D d'un projet et de participer aux activités de bureau d'études relatives au projets d'aménagement de l'espace et de la propriété foncière.

Au cours de sa formation, l'étudiant est formé à la collecte des données de terrain et à leur traitement numérique et analyse : tri et vérifications des données, géoréfenrencement, modélisation de surfaces en 3D, modélisation numérique du bâtiment (BIM, maquette numérique), etc. L'étudiant acquiert également des compétences dans le domaine de la construction et de la voirie dont, par exemple, la détection de réseaux (aériens ou enterrés).

Le futur géomètre topographe a aussi des connaissances en droit foncier. Il a une formation économique lui permettant d'aider l'expert à formuler des avis sur les problèmes fonciers ou d'aménagement. Il est à même d'assurer la gestion d'une équipe ou d'un chantier de topographie.

Les débouchés :

Les géomètres topographes sont demandés dans le secteur privé comme dans le secteur public.

Dans le privé, ils sont employés par des cabinets de géomètres-experts, des sociétés de topographie ou des bureaux d'études. Ils exercent par exemple dans des entreprises du secteur du Bâtiment et des travaux publics (BTP) comme techniciens géomètres projeteurs. Ils sont recherchés aussi par les bureaux d'études en aménagement de l'espace urbain, péri-urbain et rural, voirie et réseaux divers (VRDD) et les cabinets d'urbanisme et d'architecture. Les fabricants de matériels topographiques et éditeurs de logiciels embauchent ces techniciens supérieurs dans leurs services de support technique ou pour des missions de formation.

Le secteur public : les grandes entreprises publiques accueillent ces titulaires dans leurs services d'ingénierie, de topographie, de gestion patrimoniale (SNCF, EDF, ERDF, GRDF, RATP, etc.).

Ils ont aussi recrutés par les collectivités locales et les établissements publics d'aménagement au sein des services techniques d'urbanisme, de gestion patrimoniale, et pour la gestion de l'information géographique (IGN, DGFIP, DDT, collectivités territoriales, etc...)


Accès à la formation
Attendus nationaux de la plateforme d'inscription dans l'enseignement supérieur Parcoursup
  • S'intéresser aux travaux du géomètre, le relevé topographique des terrains, l'implantation de projets sur chantier, et la modélisation numérique en bureau d'étude de ces terrains en 2D et 3D
  • Disposer de compétences pour travailler en équipe dans le cadre d'une démarche de projet
  • Disposer de capacités d'organisation et d'autonomie
  • Disposer de compétences scientifiques et technologiques pour Interpréter et exploiter les informations obtenues à partir d'essais, de test, de simulations, de réalisations
  • Disposer de compétences en matière de communication technique pour décrire une idée, un principe, une solution (produit, processus, système)
  • Disposer de compétences en matière d'expression écrite et orale y compris en anglais pour communiquer et argumenter
  • Accès

    Le BTS métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat : bac S, bac pro (technicien géomètre-topographe), bac STI2D. Accès sur dossier, voire tests et/ou entretien.

    Un quota de places est réservé aux bacheliers technologiques et professionnels.

    Les bacheliers technologiques ou professionnels ayant obtenu la mention « bien » ou « très bien » au bac sont admis de droit dans les formations du secteur cohérentes avec leur bac.

    Programme et organisation de la scolarité

    Les enseignements professionnels représentent 18,5 heures sur 32,5 heures hebdomadaires.

    Enseignements généraux : culture générale et expression, anglais, mathématiques, physique-chimie

    Enseignements professionnels : topographie (outils, mesures, établissement de plans, traitement et modélisation numériques des données, géroréférencement, etc.) ; domaines d'interventions (bornage, estimations immobilières, BTP et réseaux, assainissement, etc. ; droit professionnel (droit de l'urbanisme, permis de construire, droit de l'environnement, etc.)

    On note une importance donnée aux enseignements en géoréférencement, traitement numérique des données (mesures et contrôles), et droit ; on note aussi des cours en co-enseignement (mahs-STI, STI-anglais).

    Stage de sensiblisation, puis stage professionnel de 8 semaines.


    Examen

    Statistiques de réussite : 93 % par voie scolaire ; 79 % en apprentissage (chiffres ancien "BTS géomètre topographe"


    Poursuite des études

    Le BTS est un diplôme conçu pour une insertion professionnelle. Cependant avec un bon dossier, il est possible de poursuivre dans une licence professionnelle du secteur, en école d'ingénieur ou en master (après une L3) ; ainsi les nouvelles compétences et les nouveaux savoirs associés permettront au diplomé de devenir assistant ingénieur, ingénieur, géomètre-expert DPLG.


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP :

    Les métiers du bâtiment et des travaux publics
    Collection Parcours, 2016

    Les métiers de l'architecture, de l'urbanisme et du paysage
    Collection Parcours, 2017

    Après le bac STI2D
    Collection Infosup, 2017


    Site : www.metiers-btp.fr

    Observatoire des métiers et des qualifications : métiers et formations du bâtiment, évolutions, informations régionales...


    Site : www.geometre-expert.fr/

    Ordre des géomètres-experts


    Site : www.afigeo.asso.fr

    Association française pour l'information géographique