CAP Conducteur-opérateur de scierie


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

[paragraphe]

[paragraphe]

Les objectifs :

Les élèves sont formés à intervenir dans la préparation du sciage et l'obtention de produits sciés en respectant les étapes de transformation. Ce qui nécessite des connaissances approfondies du matériau bois, des techniques de réglage et de conduite des machines de scierie.

Ils apprennent notamment à réceptionner et sélectionner, au niveau du parc à grumes, les bois abattus ; à les préparer en les tronçonnant et en les écorçant ; à réaliser les différentes opérations de sciage (sciage de premier débit avec la scie de tête puis passage à la scie de reprise) pour obtenir des produits commercialisables : pièces de charpente, planches de menuiserie ;

Ils étudient aussi comment traiter, sécher, fabriquer des produits finis tels que des lames de parquet, de lambris, des éléments de chalets ou de maisons à ossature bois ; également comment affûter les outils de coupe ; participer à leur entretien et à des opérations de maintenance du parc machine, ce qui nécessite des connaissances en automatismes industriels, pneumatiques et électricité.

Les débouchés :

Il travaille en entreprise de première transformation du bois (scierie), surtout semi-industrielles, qui emploient de six à dix personnes.

Les métiers accessibles après ce CAP sont conducteur(trice) opérateur(trice) de scierie ou mécanicien(ne) affûteur(euse) .

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire-géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP), éducation physique et sportive, prévention santé-environnement), et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

  • les machines de sciage : scie à ruban, scie circulaire, scie alternative, dédoubleur, déligneuse, scie multiple, etc ;
  • le réglage et la conduite des machines de sciage : savoir monter, régler les outils de coupe sur leurs supports, connaître la technologie de la coupe (par enlèvement ou création de copeau, par abrasion, par fendage) et les caractéristiques des outils de coupe ; savoir adapter la vitesse de coupe et d'amenage en fonction du bois, de l'état de la lame et des dimensions des débits souhaitées ;
  • le matériau bois et les caractéristiques des essences : dureté du bois, résistance à la torsion, fragilité à la coupe, etc ;
  • la maintenance des installations : les énergies utilisées (électrique, hydraulique, pneumatique) et les interventions nécessaires en termes de maintenance préventive et corrective pour assurer l'entretien des équipements ;
  • la santé et la sécurité au travail : la réglementation, les risques d'accident et d'atteinte à la santé, la prévention, la conduite à tenir en cas d'accident.
  • La période de formation en milieu professionnel est de 14 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage). S'y ajoute 2 semaines spécifiques : préparation des attestations de Sauveteur Secouriste du Travail (SST), de Prévention des Risques liés à l'Activité Physique (PRAP) et/ou de certificats d'aptitude à la conduite d'engins en sécurité (CACES).


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).


    Poursuite des études

    Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel (BP).