CAP Maroquinerie


Objectifs et débouchés

L'élève doit maîtriser le cycle 4 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, à savoir les langages pour penser et communiquer ; les méthodes et outils pour apprendre ; la formation de la personne et du citoyen ; les systèmes naturels et les systèmes techniques ; les représentations du monde et l'activité humaine.

Etre minutieux.

Non défini.

Les objectifs :

L'élève apprend, à partir de documents techniques disponibles (cahier des charges, fiches techniques par exemple) à préparer et organiser son travail pour élaborer un produit de maroquinerie. Il apprend à réaliser un tracé, un patron, une maquette tout en les adaptant ou les transformant si cela est nécessaire. Il étudie les caractéristiques des matières premières (cuirs, textiles, mais aussi écailles, os, synthétique...) utilisées dans la fabrication des sacs, porte-monnaie, portefeuilles, bagages et ceintures. Lors de sa formation pratique, l'élève réalise la coupe des matériaux selon différents procédés et apprend les techniques d'assemblage, de montage et de finition (pose des accessoires, patine, cirage). Il est formé aux machines automatisées comme les machines à coudre, à parer, à poncer, utilisées lors des opérations de coupe, de préparation, de montage et de finition. L'élève apprend également à estimer les coûts de production, à contrôler la qualité des produits réalisés et il est en mesure de proposer, à la fin de sa formation, des solutions techniques en cas de malfaçons. Il est capable d'assurer la maintenance de premier niveau du matériel et est sensibilisé aux consignes de sécurité.

Les débouchés :

L'élève accède à des postes d'ouvrier spécialisé dans les petits et moyens ateliers travaillant pour l'industrie du luxe ou non, les grandes marques, ou le prêt-à-porter. Ces entreprises doivent s'adapter aux exigences d'un marché mouvant.

Dans une entreprise industrielle, l'ouvrier qualifié se spécialise sur un type de poste. Il est alors rembordeur ou piqueur par exemple. Chez un artisan, il intervient tout au long du processus de fabrication. Il peut se mettre à son compte après quelques années d'expérience.

Il peut aussi travailler dans une ganterie, après avoir effectué des stages professionnels.

Programme et organisation de la scolarité

La formation comporte des enseignements généraux obligatoires : français, histoire-géographie ; enseignement moral et civique; mathématiques-sciences (sciences physiques ou sciences appliquées) selon la spécialité de CAP, éducation physique et sportive, prévention santé-environnement, et langue vivante selon la spécialité de CAP, des enseignements facultatifs : langue vivante, arts appliqués et cultures artistiques. Ces enseignements couvrent environ la moitié de l'emploi du temps hebdomadaire.

Les enseignements technologiques et professionnels représentent un peu plus de la moitié de l'emploi du temps. Ils concernent les enseignements suivants :

Enseignements techniques et professionnels :
 
  • définition du produit : identification des composants de l'article, des matériaux employés et des solutions technologiques à envisager. Classification des étapes de la réalisation. Evaluation des proportions. Sélection des mesures utiles à la confection et technique d'obtention de gabarit ou de patron, etc. ;
  • connaissance des matières d'oeuvre : étude des origines, propriétés physiques et chimiques des matériaux utilisés dans la confection des articles (cuirs, textiles, papier, carton, etc.). Capacité à proposer différentes solutions technologiques en fonction de ces matériaux, etc. ;
  • réalisation : fonctionnement, utilisation et maintenance des différents matériels (machines à parer ou à refendre, par exemple). Sécurité et risques professionnels. Procédés de fabrication et réalisation des articles (montage, assemblage, finition, etc) ;
  • gestion des réalisations : notion de coût de production, contrôle de la qualité ;
  • atelier et environnement : identification de la structure d'un atelier ou d'une entreprise, les différentes fonctions du personnel, droit du travail, etc ;
  • communication : notions de relations humaines, vocabulaire technique, intégration dans une équipe, etc. ;
  • arts appliqués : histoire de la maroquinerie et des accessoires. Mise au point esthétique d'une proposition (définition de la demande et réalisation du projet).
  • La période de formation en milieu professionnel est de 12 semaines (pour les élèves qui ne sont pas en apprentissage).

    Période de formation en milieu professionnel : 12 semaines réparties sur les deux ans et 8 semaines pour un CAP préparé en un an.


    Examen

    Le diplôme est délivré aux candidats qui ont eu la moyenne à l'ensemble des unités du diplôme ainsi qu'aux épreuves professionnelles, en l'absence de note éliminatoire. L'évaluation peut être réalisée sous la forme d'un examen terminal ou prendre la forme d'un CCF (contrôle en cours de formation).

    L'examen comporte des unités générales et des unités professionnelles.

    Unités générales :
     
  • français et histoire-géographie, coeff. 3 ;
  • mathématiques et sciences, coeff. 2 ;
  • éducation physique et sportive, coeff. 1.
  • Unités professionnelles :
     
  • préparation du travail et technologie, coeff. 6. A partir d'un ensemble de documents décrivant un produit, le candidat doit mettre au point et décrire, étape par étape, la préparation nécessaire à la réalisation de ce produit. Le candidat est évalué sur sa capacité à : exploiter des documents (croquis, photographies, etc.) ; réaliser des maquettes (patrons, gabarits, etc.) ; organiser un plan de travail ; choisir les solutions technologiques adaptées au produit à réaliser ; sélectionner les matériels et matériaux adéquats ;
  • réalisation d'un produit, coeff. 11 (dont coeff. 1 pour la vie sociale et professionnelle). Cette épreuve fait appel aux compétences du candidat quant à la mise en oeuvre de la fabrication d'un produit complexe.

  • Poursuite des études

    Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel (BP).

    Le CAP est conçu pour permettre une insertion directe dans la vie active.

    Cependant, il est possible pour les meilleurs élèves de préparer un bac professionnel ou encore :
     
  • un autre CAP avec le champ d'application maroquinerie
  • une FCIL
  • Les personnes souhaitant s'installer à leur compte peuvent envisager un BM Sellier maroquinier (renseignements auprès des chambres de métiers).


    Pour en savoir plus

    Publications ONISEP :

    Les métiers de la mode et du luxe
    Collection Parcours, 2014


    Site : www.myctc.fr

    Centre technique cuir, chaussure, maroquinerie (CTC)


    Site : www.maroquineriefrancaise.com

    Fédération française de la maroquinerie


    Site : www.institut-metiersdart.org

    Institut national des métiers d'art (INMA)


    Site : www.observatoiremodetextilescuirs.com

    Observatoire des métiers de la mode, des textiles et du cuir